Vin de fruits, vin de fleurs

Cette semaine je me suis attelé à la mise en bouteille de mes vins divers. Cela fait plusieurs années que je vinifie quelques spécialités, uniquement pour mon usage. Vins de Griottes, de fleurs de sureau, fleurs de pissenlit et rhubarbe. 

Cette année c’était le tour des griottes et fleurs de sureau. Il s’agit de la récolte 2008 qui est donc restée un peu plus d’une année en tonneau, avec plusieurs soutirages pendant l’année pour clarifier naturellement. Je n’utilise pas de clarifiants ni ne filtre à la mise en bouteille. 

Je n’utilise pas non plus de sulfites pour avoir des vins les plus naturels possible. Il est vrai que je prends un peu de risques d’avoir une mauvaise fermentation mais vu que j’en fait de petites quantités je préfère perdre mon vin plutôt que m’empoisonner.  Pour atténuer ces risques,  je calcule la part de sucre pour faire un vin sec et j’en rajoute à la mise en bouteille. Cette façon de faire me permet d’ajuster la douceur du vin à mon goût. Par exemple, pour le sureau j’en ai fait deux sortes, un liquoreux et un plus sec. Les griottes c’est différent, c’est une très vieille recette ou on ne broye pas les fruits. Les cerises restent entières ce qui évite de devoir clarifier le vin par la suite. Pour extraire la couleur et l’arôme je fais trois fermentations successives avec de l’eau et du sucre. C’est une fermentation naturelle, sans ajout de levures, contrairement aux autres vins auxquels je mets des levures de Sauternes.  Le fait de faire une base de vin sec diminue les risques quand il est en tonneaux mais bien sûr qu’en ajoutant du sucre on prends le risque d’une refermentation en bouteilles. Pour éviter cela, je le pasteurise. La pasteurisation élimine les germes et a également un effet bénéfique sur l’arôme. img7791medium.jpg  img7787medium.jpg Pratiquement j’ai fait des colliers pour retenir les bouchons pour qu’ils ne sortent pas lorsque les bouteilles chauffent.img7764medium.jpg  img7766medium.jpg

Après un jour debout pour que les bouchons prennent bien leur place, les bouteilles sont prêtes à mettre en cave et à consommer après quelques semaines de repos.  

Voila, la suite c’est la dégustation et vous êtes les bienvenus ! 

1 commentaire à “Vin de fruits, vin de fleurs”


  1. 0 Anne-Lise 26 oct 2009 à 11:41

    Hummmhhh, c’est prometteur ! J’prépare du chocolat 70% pour la dégustation ! J’me réjouis de découvrir lequel du Sureau ou de la Griotte se marie le mieux avec le cacao ! ;-)

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Théatre à Sainte Cécile 85 |
RizchanOtak |
loisirs creatifs patchwork |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde selon lolo
| Bienvenue sur mon blog
| Mini Racing Models