Une de mes autres passions, c’est de partir en vadrouille avec mon appareil photo pour fixer, j’allais dire sur pellicule, mais plutôt sur carte mémoire mes découvertes de la flore de ma région. emoticonesmsnappareilphoto.gif

Parfois ce sont des plantes rares et d’autres fois beaucoup moins mais toutes ont quelque chose de particulier et de merveilleux qui leur vaut d’être admirées. Je ne peux malheureusement pas mettre tout sur le blog car la mémoire est limitée (bon je sais, la mienne n’est pas terrible non-plus). Ces photos sont sans prétention, car je n’ai pas une grande connaissance des techniques de  prise de vue, mais j’espère par là vous donner envie de mieux connaître notre flore, la préserver et la protéger.

Il n’y aura pas de descriptions techniques sur les plantes, de nombreux sites le font déjà tellement bien. Pas non-plus de classification par genre,ordre alphabétique… etc. Je m’en tiendrai donc au nom commun, au nom latin et à quelques petits commentaires personnels.

.

Le Sabot de Vénus (Cypripedium Calceolus)

Je commence par une des plus belle, une des plus rare, une des plus protégée. Celle pour qui personne, ou presque, ne vous donnera de tuyaux pour la trouver, car à force d’être cueillie ou arrachée elle a presque complètement disparu. Mais bonne nouvelle, cette orchidée est en cours de réimplantation dans la région du Creux-du-Van.

img2443small.jpg Cliquez pour agrandir

 

La dent de Chien (Erythronium dens canis)

Cette merveille là, vous n’en trouverez qu’une station dans le canton de Neuchâtel et quelques-unes dans le canton de Genève…… c’est tout pour la Suisse romande. Autant dire qu’elle est très rare et que, comme le Sabot de Vénus, presque personne ne vous dira où elle se trouve. Sa chance c’est de fleurir en fin d’hiver, quand la fièvre de battre la campagne après les petites fleurs n’a pas encore repris le commun des mortels. Mais cette plante est tellement belle, que, même après la floraison  elle nous émerveille encore par les couleurs et le dessin de ses feuilles.

dentdechien1small.jpg

 

La Fritillaire Pintade (Fritillaria meleagris)

Cette plante est aussi à protéger. Ou plutôt son milieu, car quand les conditions sont réunies, elle se multiplie à foison. Sa particularité c’est d’avoir besoin d’une prairie humide temporairement innondée.

fritillairepintade7small.jpg

..

Le Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum)

Avant sa floraison, cette orchidée que l’on trouve dans les bois arides, ressemble à une grande asperge de couleur violet-noir. Pendant la floraison si vous l’observez dans une période très ensoleillée vous aurez la chance de voir ses fleurs grandes ouvertes, sinon elles sont presque fermée et beaucoup moins spectaculaire.

Vous voulez un indice? Un bois de pins, le Limodore n’est pas loin.

limodorefeuillesavortes8bonvillarssmall.jpg

 

Ophrys Bourdon (Oprys fuciflora)

Cette orchidée est typique des prairies sèches. Très discrète, elle ne s’imposera pas à vos yeux, mais quand vous l’appercevez, surveillez vos pas car elle n’est certainement pas seule.

ophrysbourdon1bonvillars562005small.jpg

 

Ophrys Abeille (Ophrys apifera)

Comme tous les Ophrys cette fleur imite l’aspect et l’odeur d’un insecte qui, leurré, viendra essayer de s’accoupler. L’orchidée profite de lui coller ses polinies qu’il transmettra à une autre fleur. Ainsi de suite jusqu’à ce qu’il trouve, espérons-le pour le pauvre animal, une consoeur qui n’aura rien de végétal. nature2023.gif

ophrysabeille4small.jpg 

 

Oeillet Superbe (Dianthus superbus)

Cette superbe plante de la famille des oeillets (d’ou son nom, hé hé!) est toute en délicatesse. Depuis sa longue et fine tige qui la fait se balancer au moindre courant, jusque à sa fleur finement ciselée de couleur rose pâle qui la rend très discrète. Autant dire que pour la photographier, choisissez un jour non venté.

oeilletsuperbe10small.jpg

 

 

Lys Martagon (Lilium martagon)

Ce beau lys vit dans les forêts de feuillus et les prés d’altitude. On le rencontre parfois aussi en plaine. Il aime les sols calcaires profonds et riches.

Cette magnifique liliacée fait tout pour se faire remarquer. Depuis ses feuilles parfaitement alignées en étages jusqu’à ses grandes fleurs roses à pourpres plus ou moins espacées sur le haut de la tige, qui peut les faire trôner à plus d’un mètre du sol.

Le gibier raffole de ses boutons floraux et les hommes autrefois déterraient son bulbe pour le consommer. Ce bulbe est très beau, d’un jaune éclatant formé d’écailles qui s’ajoutent par le dessous, le faisant s’enfoncer toujours plus profondément dans le sol au fil des ans.

Comme s’il se souvenait

De ces temps de disette

Ou les hommes affamés

En faisaient la cueillette.

ll tenterait encore,

Par ce bout de chemin,

D’échapper à son sort

Improbable  destin.     smileysfoumsncreative0129.gif

img1454small.jpg

 

Epipactis des Marais (Epipactis palustris)

Encore une orchidée qui n’a rien à envier à ses cousines tropicales. Une pure merveille que l’on trouve, comme son nom peut bien vous le faire penser, dans les prairies marécageuses. Comme la plupart des épipactis, par rapport aux autres orchidées, elle fleurit assez tard dans la saison, entre juin et juillet.

Comme toutes les plantes présentes dans cette page, si vous les voyez, ne les cueillez surtout pas, elles sont tellement rares que la nature à besoin de toutes leurs graines pour perpétuer l’espèce, ou mieux, étendre leur si petit territoire.

img2725small.jpg

 

Orchis des Marais (Orchis palustris)

Voici la collocataire de l’épipactis des marais. On la rencontre également dans les prairies marécageuses, mais elle fleurit un peu plus tôt dans la saison.

Les orchidacées sont des plantes qui supportent très mal la concurrence des autres plantes. Elles fleurissent donc assez tôt et se trouvent principalement dans des zones ou la végétation n’est pas luxuriante. Près secs, marais, prairies de montagne, bords de routes, talus. Comme elles aiment presque toutes la lumière, en forêt, on les trouve facilement en bordure des chemins.

C’est vraiment plus facile de les apercevoir  qu’on le croit. Alors ralentissez, ouvrez les yeux, elles aiment tellement se faire admirer.

img2309small1.jpg

 

Ophrys Mouche  (Ophrys insectifera)

img2219small1.jpg

Ophrys Araignée (Ophrys sphegodes)

img2224small1.jpg

 

 

2 commentaires à “Flore”


  1. 0 Edith 6 fév 2008 à 22:14

    Je cherche une plante de la famille des orchidées qui pousse dans les terrains acides à l’ombre des bois. Elle prend parfois plus de douze ans avant de fleurir et risque de dépérir si on cueuille ses fleurs.
    Pouvez-vous m’aider à résoudre cette question.
    Merci.

  2. 1 Sharp Convection MicrowaveDayncdaydraps 20 fév 2010 à 19:29

    Hello there thanks with regard to your page.I genuinely adore your blog.Its incredibly informative.However I really want you to post how you put social bookmarking below your post.I like it because it’s a incredibly clean great blogger mod.
    thank you quite much

Laisser un commentaire



Théatre à Sainte Cécile 85 |
RizchanOtak |
loisirs creatifs patchwork |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde selon lolo
| Bienvenue sur mon blog
| Mini Racing Models